ANALYSE DE LA STRUCTURE DES DONNÉES

Tableau des données "à plat" :

Principe :

Ce n'est pas une méthode très scientifique. Cependant, appliquée avec rigueur, elle est efficace.

Le système consiste à recenser toutes les données que l'on veut enregistrer dans la base et les présenter dans un tableau à deux dimensions.

Exemple de journal des entrées en stock :

Il se pose alors deux problèmes :

  1. Il n'est pas possible d'écrire réellement toutes les données dans le tableau. Imaginons que nous ayons des centaines de milier de lignes d'informations, il n'est pas question de les y mettre toutes. Il faut donc choisir un échantillon limité mais représentatif. En général, quelques lignes suffisent.
  2. Si le système d'informations est un peu complexe (beaucoup de types différents d'information) alors le nombre de colonnes est grand et le tableau illisible. La solution consiste à faire une série de petits tableaux par thèmes.

Pourquoi ne pas laisser ce tableau tel quel ?


Pour cela, nous devons décomposer ce tableau en plusieurs tableaux (tables)

 

Étape 1 du découpage : l'analyse des colonnes

Chaque COLONNE de tableau doit être soumise aux questions suivantes :

  1. Dans une même colonne, la même information peut-elle figurer sur différentes lignes ? En d'autres termes : arrive-t-il qu'elle soit répétée dans différentes cases de la même colonne ?
  2. Si on modifie une information dans une case du tableau, la modification doit-elle aussi être faite à toutes les informations identiques de la colonne ?
  3. L'information ne résulte pas d'un calcul dépendant d'autres données figurant déjà dans la base.

 

Application de cette technique à notre exemple :

Nous avons donc :

Traitement du champ calculé :

Par principe, on ne stocke pas une information calculée. Comme dans un tableur, c'est l'ordinateur qui recalcule à chaque fois la valeur en applicant la formule. Il existe quelques exceptions que nous n'aborderons pas ici.

 

Étape 2 du découpage : la répartition dans des ensembles

Les colonnes vont êtres réparties dans différents ensembles

Choix des ensembles

On construit les ensembles en fonction du classement logique des éléments. Ici on choisira :

Ces ensembles sont reliés entre eux :

 

Vérification de la pertinence :

Dans ces ensembles, chaque élément doit être absolument unique. Dans notre exemple, {Tyristor} ne se trouve qu'à un seul endroit : l'ensemble "Articles". Il est en relation avec l'ensemble "Livraisons" mais il n'en fait pas partie.

Et l'élément {référence} ? il viendrait naturellement dans l'ensemble "Articles". Il ne figure pas dans le schéma car il est synonyme du libellé de l'article : on peut désigner l'article par son libellé (unique) ou sa référence (unique aussi).

 

NOTIONS FONDAMENTALES

On part du principe qu'une information, pour être exploitée correctement, ne doit pas figurer à plusieurs endroits (il n'y a qu'une seule vérité !)

La préparation de la structuration d'une base de données passe par :

Consignes concernant le développement pratique d'un SGBD (en TD ou pour le dossier) :