LES TYPES D'INSTALLATION

Objets logiciels composant une installation

La panoplie des outils est la suivante (on n'est pas obligé de tout utiliser) :

En outre, si les données doivent être accessibles depuis internet, il faut ajouter :

N'est pas mentionné ici les systèmes d'exploitation, pourtant indispensables, mais qui ne rentre pas dans l'analyse des bases de données.

 

Monoposte :

C'est une configuration assez rare. Elle répond à un besoin individuel : profession libérale ou tâche très spécifique dans un service.

On peut imaginer une base de données qu'un commercial indépendant (VRP) a développé pour lui-même. S'il a utilisé Access, il aura pris soin de séparer le fichier contenant les données (tables) de celui contenant l'application (requêtes, formulaires, états, macros, ...). De sorte que nous avons :

La connexion entre le fichier base de données et l'application sera étudié en TD.

 

Base Access multi-utilisateurs :

C'est une extention sur réseau local de ce qui précède. C'est une configuration du type "serveur de fichier"

La base de données est simplement installée sur le serveur de domaine. Cette installation permet à plusieurs postes d'utiliser différents programmes d'application partageant la même base de données.

Sur cet exemple, chaque poste doit être équipé d'Access ou du pilote ODBC pour que le programme d'application ou le tableur puisse accéder à la base.

Avantages du système : peu coûteux, développé rapidement (quelques semaines), facile à maintenir.

Inconvénients du système : les contrôles de cohérence de données doivent être soigneusement observés par les programmes d'application (lourdeur de développement). Par ailleurs, rien n'empêche un utilisateur, pour peu qu'il en ait l'autorisation, de modifier la base de données directement avec Access sans contrôle (il est même possible de détruire complètement la base). Enfin cette configuration ne supporte pas les fortes charges (taille de la base limitée et nombre d'utilisateurs limité).

 

Système client / serveur sur réseau local :

Le SGBD est placé maintenant sur le serveur. Dans l'exemple ci-dessous, un serveur spécial est dédié à la base de données ce qui soulage le travail du serveur de domaine.

Toute connexion avec la base se fait maintenant au travers d'un lien ODBC

Avantages du système : supporte bien les charges importantes, centralisation de la cohérence des données, bien meilleur contrôle d'accès (on peut rendre la base invisible par les utilisateurs qui n'y accède plus que par le lien ODBDC)

Inconvénients du système : coût beaucoup plus élevé du SGBD (facturé en général au nombre d'utilisateurs) et coût de développement plus élevé des triggers et procédures stockées sur le serveur (nécessite des compétences assez pointues).

 

Extension internet :

C'est une extension de la configuration précédente. Elle répond au besoin du type "consultation du catalogue articles par les clients" ou encore "consultation de compte pour une banque".

Dans cet exemple, un serveur dédié internet a été ajouté. Certains éléments sont absents du schéma : routeur, modem, firewall qui ne rentre pas dans l'analyse de l'utilisation des bases de données.